Provincial Arts Service Organizations/Organisations Provinciale de Services aux Arts de l’Ontario (PASO-OPSA) is a coalition of Ontario Arts Service Organizations that, collectively, acts as a conduit to over 272,000 creative workers, and artists across the province, as well as to thousands of organizations, large and small, that create and support artistic expression in Ontario.

 

The coalition has collectively identified key priorities for Ontario’s arts sector around which it is aligned, and will champion, as we move though the COVID-19 pandemic. As such, PASO-OPSA recommends that the Government of Ontario:

 

  1. Commit to Truth and Reconciliation in arts and culture.

The Government of Ontario should establish a permanent $10 million annual fund for Indigenous artists, cultural leaders, organizations, groups and collectives that is designed and managed by Indigenous artists.

 

  1. Increase investment in the Ontario Arts Council (OAC).

Funding for the OAC has fallen dangerously behind the growth of the sector. When inflation and population growth are taken into account, to simply keep in line with 1991 investment levels, the OAC requires a permanent base budget of $110 million in 2022. In 2021, the OAC’s base budget was $60 million

 

  1. Embrace the role of the arts in a range of areas of provincial jurisdiction, and facilitate connections between ministries to accomplish this.

The Government of Ontario should leverage the powerful creative and innovation assets of Ontario’s arts community by acknowledging its contributions to, and ability to advance, fields such as health, mental health, education, entrepreneurship, and to engage with other sectors to address crises such as systemic racism, and others.

 

  1. Ensure that anti-racism, and principles of fairness and justice, are embedded in all provincial programs and services.

This includes: recognizing that artists who identify as members of equity-seeking groups, as well as grassroots arts initiatives, have disproportionately faced systemic barriers to accessing support, and require low-barrier and accessible funding; working in partnership with arts organizations to hear and learn from smaller grassroots arts and cultural initiatives with the intention of informing the development of province’s arts and cultural priorities and policies. The next Government of Ontario can ensure the Ontario Human Rights Code is being upheld by evaluating the systemic barriers and exclusions that exist in, and may be perpetuated by, its investments and programs.

 

  1. Foster the advancement of young people to participate, and provide vision and leadership in the arts.

This includes: mentorship opportunities for new-generation artists and cultural leaders, intergenerational connections between established and emerging arts leaders; supporting connections between grassroots groups and major institutions that encourage learning and transformation for all participants.

 

  1. Work towards reducing Ontario’s carbon emissions and environmental impact.

The Government of Ontario should acknowledge that reducing emissions requires not only policy and legislation, but large-scale cultural and paradigm shifts by investing in cross-sectoral collaborations between the arts sector and Indigenous communities, climate researchers, social and behavioural scientists, industry leaders, organizations advancing awareness of environmental issues, and others. This also includes supporting the arts and culture sector to research, design, and implement sustainable and energy efficient venues and buildings; and develop strategies for sustainable touring and large-scale production.

 

  1. Recognize the need for, and current lack of, appropriate physical and digital infrastructure.

This includes: establishing a permanent funding program to support renovations, capital projects, and new builds for arts and culture organizations. This program should also provide grants for organizations and smaller groups to support short term access to space, support the capacity of organizations to digitize collections and present digitally, and support upskilling and training. The government must also address the lack of broadband internet access which disproportionately impacts Northern Ontario communities.

 

  1. Increase investment in arts education in Ontario’s publicly-funded schools.

The Government of Ontario should engage arts sector stakeholders to maintain, design, and update curricula that is contemporary and relevant to Ontario’s diverse population, and ensure sufficient physical and human resources are in place to deliver them. It should also investigate the current disparities in publicly-funded specialized arts schools, and ensure equitable access for racialized students and students from low-income households.

 

  1. Amplify the majority of Ontarians’ voices by working toward a Federal Basic Income Guarantee.

This includes: advocating and working with the Federal Government on the development and implementation of a Basic Income Guarantee; shifting existing provincial income support systems toward Basic Income principles that require less conditionality and provide recipients with more autonomy; implement an Ontario Basic Income demonstration program targeting low-income artists, gig-workers, and other precariously employed Ontarians for inclusion.

 

For more information, please contact paso.opsa@gmail.com

___________________________________________________________________________________________________________________

Provincial Arts Service Organizations of Ontario/Organisations Provinciale de Services aux Arts de l’Ontario (PASO/OPSA), une coalition d’organismes de services aux arts de l’Ontario qui, collectivement, agit comme intermédiaire pour plus de plus de 272 000 travailleurs créatifs et artistes à travers la province, ainsi que des milliers d’organismes, petits et grands, qui créent et soutiennent l’expression artistique en Ontario.

La coalition a collectivement identifié des priorités clés pour le secteur des arts de l’Ontario, autour desquelles elle s’aligne et qu’elle soutiendra activement au fur et à mesure que nous progressons dans la pandémie de la COVID-19. Ainsi, la PASO-OPSA recommande au gouvernement de l’Ontario de:

  1. S’engager en faveur de la vérité et réconciliation dans les arts et la culture.

Le gouvernement de l’Ontario devrait créer un fonds annuel permanent de 10 millions de dollars pour les artistes, les leaders culturels, les organisations, les groupes et les collectifs Autochtones, conçu et géré par des artistes Autochtones.

 

  1. Augmenter l’investissement dans le Conseil des arts de l’Ontario (CAO).

Le financement du CAO a dangereusement pris du retard par rapport à la croissance du secteur. Si l’on tient compte de l’inflation et de la croissance de la population, pour simplement demeurer au niveau d’investissement de 1991, le CAO nécessite un budget de base permanent de 110 millions de dollars en 2022. En 2021, le budget de base de la CAO était de 60 millions de dollars

 

  1. Reconnaître le rôle des arts dans de nombreux domaines de compétence provinciale et faciliter les échanges inter-ministériels à cette fin.

Le gouvernement de l’Ontario devrait mettre à profit les atouts considérables de la communauté artistique de l’Ontario en matière de création et d’innovation en reconnaissant sa capacité et ses contributions à l’avancement des domaines tels que la santé, la santé mentale, l’éducation et l’entrepreneuriat, et faire appel à la collaboration entre secteurs pour résoudre des problématiques telles que le racisme systémique, entre autres.

 

  1. S’assurer que l’antiracisme et les principes d’équité et de justice sont intégrés dans tous les programmes et services provinciaux.

Cela comprend : la reconnaissance du fait que les artistes qui s’identifient comme membres de groupes marginalisés, ainsi que les programmes artistiques communautaires, ont été confrontés de façon disproportionnée à des obstacles systémiques à l’accès au soutien, et nécessitent un financement plus accessible et à faible barrière. Le gouvernement doit travailler en partenariat avec des organismes artistiques afin d’apprendre des plus petites organisations communautaires et culturelles dans le but d’informer le développement des priorités et des politiques artistiques et culturelles de la province. Le prochain gouvernement de l’Ontario peut s’assurer que le Code des droits de la personne de l’Ontario est respecté en évaluant les obstacles et les exclusions systémiques qui existent dans ses investissements et ses programmes et qui peuvent être perpétués par ceux-ci. 

 

  1. Favoriser l’avancement des jeunes afin qu’ils puissent contribuer et offrir un nouveau point de vue et du leadership dans les arts.

Cela comprend : des possibilités de mentorat pour les artistes et les leaders culturels de la nouvelle génération, des contacts intergénérationnels entre les leaders artistiques établis et émergents, le soutien des échanges entre les groupes communautaires et les grandes institutions qui encouragent l’apprentissage et la valorisation de tous les participants.

 

  1. Travailler à la réduction des émissions de carbone et de l’impact environnemental de l’Ontario.

Le gouvernement de l’Ontario devrait reconnaître que la réduction des émissions nécessite non seulement des politiques et des lois, mais aussi des changements culturels et paradigmatiques à grande échelle, en investissant dans des collaborations entre le secteur des arts et les communautés Autochtones, les chercheurs en matière de changements climatiques, les sociologues et les spécialistes du comportement, les chefs de file de l’industrie, les organismes de sensibilisation aux enjeux environnementaux, etc. Il est également important de soutenir le secteur des arts et de la culture dans la recherche, la conception et la mise en œuvre de lieux et de bâtiments durables et écoénergétiques, et d’élaborer des stratégies de tournée et de production à grande échelle durables.

 

  1. Reconnaître la nécessité et l’absence actuelle d’une infrastructure physique et numérique adéquate.

Cela comprend : l’établissement d’un programme de financement permanent pour soutenir les rénovations, les projets d’immobilisations et les nouvelles constructions des organismes artistiques et culturels. Ce programme devrait également recevoir des subventions pour les plus petits organismes afin de faciliter l’accès à court terme à des bureaux, de soutenir la capacité des organismes à numériser leurs collections et à les présenter sous forme numérique, et de soutenir la formation et le développement professionnel. Le gouvernement doit également s’attaquer au manque d’accès à l’Internet à haute vitesse qui a un impact disproportionné sur les communautés du Nord de l’Ontario.

 

  1. Investir davantage dans l’éducation artistique dans les écoles financées par les fonds publics de l’Ontario.

Le gouvernement de l’Ontario devrait faire appel aux intervenants du secteur des arts pour maintenir, concevoir et mettre à jour des programmes d’études contemporains qui tiennent compte de la population très diversifiée de l’Ontario, et s’assurer que des ressources physiques et humaines suffisantes sont en place pour les offrir. Il devrait également enquêter sur les disparités qui existent actuellement dans les écoles d’arts spécialisées financées par les fonds publics, et veiller à ce que les élèves appartenant à des groupes marginalisés et aux ménages à faible revenu y aient un accès équitable.

 

  1. Supporter la majorité des Ontariens en travaillant à la mise en place d’un revenu de base garanti fédéral.

Cela comprend : plaider et travailler avec le gouvernement fédéral sur le développement et la mise en œuvre d’une garantie de revenu de base ; faire évoluer les systèmes provinciaux de soutien au revenu existants vers les principes du revenu de base nécessitant moins de conditions et offrant plus d’autonomie aux bénéficiaires ; mettre en œuvre un projet pilote du revenu de base en Ontario ciblant les artistes à faible revenu, les travailleurs autonomes et d’autres Ontariens à l’emploi précaire pour les inclure. 

Nous sommes disponibles pour vous fournir plus de détails sur chacune de ces recommandations, et nous encourageons le gouvernement de l’Ontario à travailler de concert avec les membres de la PASO/OPSA pour envisager la voie à suivre pour la communauté artistique dynamique de l’Ontario.

 

Pour plus d’informations, veuillez contacter paso.opsa@gmail.com